Mais qui a tué l’humour de Kadéo ?

Je vous l’avais promis lundi, on parle un peu de septième art en ce jour de sorties ciné.

 Quea ?

Kad et Olivier sont de retour sur grand écran cette semaine dans un second volet des enquêtes de Bullit et Riper, les deux agents du FBI des Etats-Unis of America. De l’eau a coulé sous les ponts depuis leur dernière mission, et la vie les a séparés, mais lorsque la tombe de Pamela Rose est profanée, tout cela pourrait bien changer. Eux seuls semblent capables de redresser la situation, alors que tout le monde s’en fout.

Si j’ai bien aimé voir et revoir le premier opus, avec ses blagues nulles, ses mini-sketches, ses références de bas-étages (« Pamela Rose » et « la Cité de la Peur », même level), je suis un peu plus dubitative au sujet du second. Dans ce nouveau film – qu’on va appeler « Re-Pamela Rose » pour aller plus vite – j’ai trouvé certaines situations un peu trop grosses, certaines blagues trop nulles, trop longues, trop lourdes. Pire, j’ai eu de la peine pour ce qu’étaient devenus Bullit et Riper, et ça c’est vraiment trop triste. Qu’ils soient des anti-héros, je veux bien, mais ils tombent sacrément bas cette fois. Ils m’ont fait penser aux boulets de la nouvelle pub EDF (qui est pitoyable, soit dit en passant).

Pour mesurer l’écart entre les deux films, il suffit de regarder les bandes-annonces. Pourquoi en faire autant ? La simplicité de « Pamela Rose » m’avait bien plus convaincue. Seule la Fuego – voiture de collection de prestige –n’a pas pris une ride.

Pourtant, je ne nie pas avoir ri, je me suis bien amusée devant « Re-Pamela Rose », mais ces petits moments qui tombent à plat gâchent un peu le plaisir. Je reste adepte du côté parodie-de-film-d’action-américain, de la réflexivité du film sur son propre tournage, des retournements de situation improbables.
Laurent Lafitte est absolument génial dans son rôle de petit chef aux dents qui rayent le parquet du FBI. Retrouver le duo Omar Sy et Audrey Fleurotça vous rappelle quelque chose ? – est un plaisir sans nom.

Alors, le re-film de Kadéo vaut-il le coup d’être vu au ciné ?

Si vous avez eu une dure, dure, dure semaine, c’est une façon sympa de se détendre le cerveau. Mais si on vous a dit « qu’après avoir vu le film, on sort de la salle plus intelligent qu’en y étant entré »*, c’est seulement des rumeurs.

*Je cite les propos de Kad, mais je pense qu’il n’était pas sérieux 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je parle aussi de...

, , , , , , , , , , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire