World War Z, attrapez le virus du zombie

La semaine dernière, j’ai assisté à la projection de World War Z en compagnie de la belle Hecatesias. La sortie aura lieu ce mercredi 3 juillet, il est donc temps que je vous donne mes impressions sur ce film.

Tout d’abord il faut savoir qu’il s’agit de l’adaptation du roman de Max Brooks du même nom, que je n’ai pas lu. Le livre se compose d’une multitude de récits individuels à la première personne, mais l’adaptation cinématographique a impliqué que l’histoire se concentre sur quelques personnages, afin de ne pas perdre l’intensité de l’intrigue.

« Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos…

Les gens s’en prennent violemment les uns aux autres et un virus mortel semble se propager. Les êtres les plus pacifiques deviennent de redoutables ennemis. Or, les origines du fléau demeurent inconnues et le nombre de personnes infectées s’accroît tous les jours de manière exponentielle : on parle désormais de pandémie. Lorsque des hordes d’humains contaminés écrasent les armées de la planète et renversent les gouvernements les uns après les autres, Lane n’a d’autre choix que de reprendre du service pour protéger sa famille : il s’engage alors dans une quête effrénée à travers le monde pour identifier l’origine de cette menace et trouver un moyen d’enrayer sa propagation… »

World War ZBrad Pitt étant le principal protagoniste, on retrouve à ses côtés Mireille Enos, Daniella Kertesz (que j’ai beaucoup aimé), Elyes Gabel, et Grégory Fitoussi, le petit frenchy ! Un casting international intéressant car les acteurs se complètent.

Si je ne suis pas du tout adepte des romans post-apocalyptiques et des films de zombies, j’ai su apprécier certains aspects du film.

Tout d’abord, j’ai été surprise par la qualité de l’effet 3D. En effet, je n’avais pas été convaincue par cet effet jusque là, mais j’ai trouvé que le film s’y prête bien, et que la prouesse technique était largement à la hauteur de mes attentes. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié le générique, qui s’amuse de la 3D et nous mets parfaitement dans l’ambiance. C’est une belle réussite.

Contrairement à Jade, dont vous pouvez également lire la critique de World War Z, j’ai apprécié que le développement de la pandémie soit également abordé d’un point de vue politique. Le virus n’épargne aucun continent, et la gestion de la crise est différente selon les États. Le film va au delà de la simple attaque de zombies, personne n’est en sécurité nul part, le danger est omniprésent, la panique est générale. Cela fait écho aux angoisses existantes dans notre monde actuel, ce qui explique le retour en force de ce style post-apocalyptique au cinéma.

World War ZGerry Lane est ce genre de héros qui ne peut se révéler que dans ce genre de situation, quand il n’y a aucun espoir, il ne peut pas faire autrement que de lutter de toutes ses forces pour sa survie et celle de sa famille. Il illustre bien le comportement d’une personne lambda confrontée à d’horribles événements.

Les créatures infectées par le virus sont très travaillées. Leur comportement particulier, changeant, est une notion clé du scénario. Leur attitude s’inspire du monde animal, et leurs mouvements ont été préparés avec l’aide d’une chorégraphe. Je peux vous assurer que le résultat est parfaitement bluffant !

World War ZSi le scénario reste assez prévisible (cela me semble relativement inévitable), j’ai trouvé sa construction vraiment intéressante, car la force de l’histoire réside dans la recherche de réponses, cette recherche étant en permanence ralentie par l’affrontement du danger et des scènes d’action d’un dynamisme inouïe. Les images de déplacements de foules, notamment en plan panoramique (depuis un hélico, pour la petite histoire) sont époustouflantes… et particulièrement flippantes !

world-war-z-filmCependant, malgré ces aspects intéressants, je ne peux pas classifier ce film dans ceux que j’apprécie. Parce que ça reste un film de zombies et que je n’aime pas ça (et que j’ai faillit faire pipi dans ma culotte).

Si vous allez voir le film, n’oubliez pas de me dire ce que vous en pensez !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je parle aussi de...

, , , ,

One Response to World War Z, attrapez le virus du zombie

  1. Gloria - My Pretty Paris 1 juillet 2013 at 12 h 09 min #

    Bon pour tout avouer ce film ne me tentait guère…Et les zombies, je suis pas fan non plus :-) Bisous bisous

Laisser un commentaire