Blogo = surconso ?

Si ce blog existe toujours, je ne peux pas nier que ma relation à lui a beaucoup évolué, devenant même compliquée. Non pas que je n’aime plus bloguer. Le web permet une grande liberté et j’ai toujours trouvé amusant de manipuler ce média à part entière, à mon humble échelle.

Cependant, je ne peux plus souper les surconsommations qui sont liées à ce monde à part.
Certes, lorsque j’ai débuté, je n’étais pas en reste en terme de conso/pub. J’étais sensible aux appels de la réclame, j’achetais des choses dont je n’avais pas besoin, je relayait moi-même une autre forme de réclame. Comme pas mal de blogueuses me direz-vous. Oui, c’est un peu ça le problème aussi.

J’ai commencé à réaliser avec effroi que pleins de blogueuses (surtout dans les domaines de la mode et de la beauté), les plus influentes en particulier, partageaient la même chose au même moment.
C’est encore plus palpable sur Instagram, à tel point que je me suis désabonnée de beaucoup de profils pour cause de too much répétitions. Par exemple, j’ai vu environ 20 fois (sans exagérer) le gift pack de promo des 20 ans de Caudalie (rien de particulier contre cette marque, mais l’exemple était flagrant).
Je pose ici la question de la surconsommation, mais celle de l’indépendance n’est pas bien loin.

caudalie20years

N’y voyez, je vous prie, aucune jalousie.

Il y a eu un événement déclencheur à mon décrochage blogosphérique. J’avais été invitée successivement à deux événements à Paris, par une RP particulièrement gentille, des chouettes « présentations presse », comme on dit. La seconde fois, la RP me remet à mon départ un bon d’achat de 200€ à dépenser dans les boutiques, qui peut-être souhaitait encourager mon blog à travers cette faveur.
Oui mais voilà, j’ai été totalement bloquée par cette démarche. Merci, c’est cool, j’ai eue de la chance. Mais ça ne me correspondais pas. Je ne peux pas faire croire aux gens que c’est possible de dépenser 200€ dans une boutique, pour ensuite en faire un article. Je ne peux pas fonctionner comme ça. De mon point de vue, c’est au delà de l’article sponsorisé (qui lui, est toujours mentionné) car une lectrice lambda (par exemple moi) qui visite un blog mode très suivi, aura pleins d’envies de tous ces trucs jolis et bien portés, mais pour ma part ce n’est pas la réalité. D’une part parce que je ne suis pas capable de remplir mon dressing de tonnes de fringues superbes (et encore moins de le changer tous les 2 mois), d’autre part parce que ce n’est pas l’image (fausse) que j’ai envie de donner de moi.

Je porte souvent les mêmes tenues, je m’attache à ce que je porte, j’essaie d’acheter des vêtements que j’aime tellement que je voudrais les garder toujours, je ne jette pas, je ne fais pas de « vide-dressing ». C’est cette image-là que j’ai envie de montrer, tout simplement parce que l’inverse me donnerait l’impression de maquiller la réalité.

De manière générale, ma consommation a beaucoup beaucoup évolué ces dernières années. Je consomme le plus possible bio et durable, en achetant surtout des produits de base. Je ne fais pas la chasse aux nouveautés (bien que j’ai quand même quelques envies !). Exit la malbouffe, les sorties à Disneyland, les dernières publications en librairie… et je ne vous parle même pas de cosmétiques : une savonnette, une crème de jour, une brosse à dents et pis c’est tout. Hashtagaustérité

Mickey Mousse

Bien sûr, rien ne m’empêche d’aborder tout cela sur le blog, mais j’avais tout d’abord envie d’expliquer ce qui m’a poussé à réévaluer mon rapport aux blogs et aux blogueuses.

Je tiens tout de même à préciser que je lis toujours avec un grand plaisir de nombreux blogs (influents ou pas), seulement je suis beaucoup plus sélective. Certains blogs sont plus modérés dans la conso, ce qui me plaît, et de manière générale j’évite tout simplement certains articles.

Et je dois aussi dire que j’ai été la première victime aveugle de ce système (rien qu’à voir ma collection indécente de thé, le mot n’était pas choisi au hasard), et que je ne cherche pas à donner la leçon, seulement à évoquer mon cheminement personnel. Ma conso n’est bien évidemment pas parfaite, mais l’homme (ainsi que la femme) est fait-e de contradictions ! (en ce moment, je stoppe la conso de tabac – souvent cultivé par des enfants, impact carbone et impact conscience bof bof en plus des méfaits sur la santé – mais je me venge sur le chocolat…)

By the way, je craque totalement pour le blog Fabriqué en Utopie qui propose des DIY très ludiques, utiles et récup. D’autres pistes sur Share a Square, qui propose un top five des blogs estampillés green.

J’ai aussi envie de dénoncer certaines opérations marketing sur fond de greenwashing, comme par exemple l’opération Yellow Label de Lolë. Perso, je ne change certainement pas de manteau chaque année.

lolë greenwashing

Cet article est assez franc du collier et j’ai hâte d’avoir vos retours sur le sujet. Je vous prie de m’excuser si vous ne comprenez pas cette démarche, je ne cherche à blesser personne, j’ai seulement envie d’affirmer mes valeurs et convictions qui se sont construites et renforcées ces dernières années.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je parle aussi de...

, , , , , ,

One Response to Blogo = surconso ?

  1. Fanny 18 décembre 2015 at 15 h 20 min #

    Et bien tu sais quoi ? Ca me fait bien plaisir de lire un billet à ce sujet, dont je souhaitais également parler un de ces jours.

    Je trouve qu’on devient dingues. On achète des palettes à prix d’or pour s’en servir 2 fois (je me mets dans le lot, j’ai eu ma période compulsive).

    Et en tant que blogueuse c’est mille fois pire. Avant, les marques me contactaient et me demandaient « tu es intéressée pour tester ça ? en quelle couleur ? » . Cool, quelque part ça faisait parti d’un process d’habitude de consommation. Puis les agences… ont commencé à m’envoyer des produits régulièrement. Alors parfois on fait de super jolies découvertes c’est top. Mais la plupart du temps c’est beaucoup trop. Même pas le temps de tester les 15 crèmes et la plupart sont inadaptées de toute manière.
    Bon ça encore c’est personnel et un problème de « blogueuse » (si problème il y a), c’est quelque chose que je ne sais pas gérer.

    Mais comme toi, je suis sidérée par la publicité qu’on nous injecte de toute part. Partout, tout le temps on nous fait croire que notre vie ne vaut rien si on n’a pas le dernier truc bidule à la mode.

    Alors tout ça de ma part ça peut paraitre bizarre, car je fais parti de ce système d’une manière. Mais en réalité dans ma « vraie » vie, je fais super attention. Je ne passe pas mon temps à refaire ma garde-robe. Je me fais plaisir de temps en temps mais acheter n’est pas un moyen de déstresser ou de passer une meilleure journée !

    Je ne sais pas si tu connais Pierre Rabhi (dont je t’invite à regarder les vidéos que l’on trouve sur youtube), écouter cet homme sage fait beaucoup réfléchir.

    Bon désolé pour ce commentaire décousu ^_^le sujet est vaste !

Laisser un commentaire