Pants to Poverty : des dessous qui ont tout pour plaire

Vous croyez que c’est possible de faire une bonne action en achetant des sous-vêtements ? L’idée paraît un peu farfelue. Et pourtant, j’ai très envie de vous parler aujourd’hui de la marque Pants to Poverty que je porte fièrement depuis quelques années déjà.

Cette marque toute jeune (moins de 10 ans !) a déjà accompli un travail énorme. Elle a établi sa production en Inde où elle soutient les populations grâce à plusieurs actions locales. Les fermiers qui font pousser le coton sans aucun pesticide possèdent leurs propres semences et vendent leur récolte bio à un tarif équitable à travers 13 coopératives. Le coton est ensuite transformé chez un partenaire Indien local qui ne fabrique que du textile bio et dont l’émission de carbone est compensée.

pants to povertyPants to Poverty s’implique fortement dans des campagnes solidaires. Le dernier exemple en date est leur combat contre Bayer Crop Science, qui diffusait encore dans les pays les plus pauvres un pesticide pourtant jugé dangereux dans 60 états… Après une flash mob où des milliers de personnes se sont retrouvées simultanément dans 16 pays, et l’envoi de leurs plus laids sous-vêtements à l’entreprise, Bayer Crop Science a décrété un retrait progressif du produit du marché.

pants to poverty fairtrade organic cottonpants to poverty fairtrade organic cottonOn résume : Pants to Poverty nous propose des sous-vêtements pour hommes et femmes, produits selon les chartes biologique et équitable, mais aussi super colorés !
J’en suis devenue une inconditionnelle pour donner de la pêche à mes sous-vêtements. Certes, la marque ne propose pas la parure qu’il vous faut pour la saint-valentin, mais leurs culottes sont idéales pour le quotidien. Leurs boxers ou caleçons simples, de très bonne qualité, conviennent parfaitement aux hommes qui ont envie de consommer autrement. Le choix de couleurs est vaste, des plus classiques aux plus dynamiques.

Cela fait quelques années que je connais cette marque, et que j’ai essayé plusieurs modèles. Ils sont parfaitement durables dans le temps, très résistants. C’est probablement la marque que je porte le plus souvent. Comme c’est une marque assez cher (bien que je trouve que le prix se justifie entièrement) j’ai trouvé les miens sur un site de vente privée axée sur les produits bio et équitable.
À mes yeux, il n’y a qu’un défaut, sur certains modèles uniquement : une couture qui parcours tout l’avant et l’arrière du modèle, longitudinalement, ce qui rend ces modèles un peu inconfortables. Fort heureusement, la marque a supprimé cette particularité de ses nouveaux modèles, qui sont tous très confortables.

pants to poverty fairtrade organic cotton**P1160789 pants to poverty fairtrade organic cottonLes collections se renouvellent régulièrement, avec des nouveautés de plus en plus fantaisies qui ont remplacé les modèles classiques qui m’avaient convaincues au début (comme le boxer blanc). On retrouve des détails et des motifs de plus en plus élaborés et sans la couture gênante. J’ai craqué il y a quelque temps sur la collection à rayures et c’est maintenant les modèles rétros qui me font de l’œil, sans compter les bas de pyjamas, dont je vais incontestablement m’offrir (ou me faire offrir) un exemplaire. Je vous conseille cette marque les yeux fermés, et si j’en ai le besoin, il est certain que j’achèterai de nouveaux leurs sous-vêtements.

pants to poverty sélection

Que vous inspire Pants to Poverty ? Ce concept vous fait-il envie ? Les modèles vous plaisent-ils ?
Connaissez-vous des marques équivalentes ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je parle aussi de...

, , , , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire